ut


ut

ut [ yt ] n. m. inv.
XIIIe; subst. XVIIe; en lat. (XIe), du premier mot de l'hymne à saint Jean Baptiste : « Ut queant laxis »
1Anciennt Première note de la gamme. do. Mod. Ut de poitrine (cf. Contre-ut).
2Mod. Ton de do. La Cinquième Symphonie de Beethoven, en ut mineur. Clé d'ut.
⊗ HOM. Hutte.

ut nom masculin invariable (de Ut queant laxis, premiers mots de l'hymne latin à saint Jean-Baptiste) Note de musique, synonyme ancien de do. ● ut (homonymes) nom masculin invariable (de Ut queant laxis, premiers mots de l'hymne latin à saint Jean-Baptiste) hutte nom féminin eûtes forme conjuguée du verbe avoir hutte nom fémininut (synonymes) nom masculin invariable (de Ut queant laxis, premiers mots de l'hymne latin à saint Jean-Baptiste)
Synonymes :
- do
ut Abréviation internationale pour temps universel.

ut
n. m.
d1./d MUS Première note de la gamme majeure ne comportant pas d'altération à la clé et sur laquelle est fondé le système occidental de notation musicale. Syn. cour. do.
d2./d Ton de do. Quatuor en ut majeur.

⇒UT, subst. masc. inv.
MUSIQUE
A. — Première note de la gamme majeure sans accident (dont elle est la tonique ou l'octave). Synon. do. Gamme d'ut majeur, d'ut dièse mineur. On exige (...) les « ut » aigus attaqués et soutenus par les soprani (BERLIOZ, À travers chants, 1862, p. 294). Parmi les autres pièces exécutées, la symphonie de Haydn, surtout la symphonie en ut mineur de Beethoven, méritaient un intérêt particulier (P. LALO, Mus., 1899, p. 342).
Contre-ut.
Ut de poitrine. Ut le plus aigu que peut atteindre un ténor en voix de poitrine. Il ressemblait à ces ténors qui s'essayent dans leur grand air et se demandent, en regardant le public, si ça vaut vraiment la peine de risquer l'ut de poitrine (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 123).
Clef d'ut. Signe, sur la première, sur la deuxième, sur la troisième ou sur la quatrième ligne de la portée qui détermine la place de la note ut. Clef d'ut première, deuxième, troisième, quatrième ligne. Lecture à première vue, sans accompagnement, d'une leçon de solfège écrite en clés de sol seconde, fa quatrième, ut première, ut troisième, ut quatrième (Enseign. mus., 1, 1950, p. 17).
Au fig. Donner l'ut. Donner le ton, donner l'exemple; entraîner à imiter son comportement. La soirée fut vive, gaie, aimable. La belle humeur souveraine du grand-père donna l'ut à toute la fête, et chacun se régla sur cette cordialité presque centenaire (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 646).
B. — (Note) ut. Signe qui représente cette note sur la portée. En écrivant par mouvement conjoint ces différents sons et en commençant par la note ut (son générateur principal), nous obtenons la gamme d'ut, mode mineur (DANHAUSER, Théorie de la mus., 1929, p. 60).
Rem. ,,Ut est utilisé dans la musique théorique. Quand on chante en nommant les notes, on dit do`` (ROUGNON 1935).
Prononc. et Orth.:[yt]. Homon.: eûtes (du verbe avoir), hutte. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1392 us (E. DESCHAMPS, L'Art de dictier ds Œuvres, éd. G. Raynaud, p. 269); 1538 ut (Cl. MAROT, Epigramme CXXXIV, A Maurice Seve, 6 ds Œuvres, éd. C. A. Mayer, t. 5, p. 201). Premier mot du premier vers de l'hymne lat. de St Jean Baptiste de Paul Diacre (Ut queant laxis) choisi par Gui d'Arezzo (995-1050) pour désigner la première note de la gamme. Remplacé par do au XVIIIe s. dans les exercices de solfège. Fréq. abs. littér.:328. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 328, b) 381; XXe s.: a) 720, b) 476. Bbg. QUEM. DDL t. 6 (s.v. ut de poitrine), 33.

ut [yt] n. m. invar.
ÉTYM. XIIIe, Gautier de Coincy; subst., XVIIe; tiré au Xe par Guy d'Arezzo du premier mot de la première strophe de l'hymne lat. à saint Jean-Baptiste, dont il retint six syllabes pour désigner les notes : « Ut queant laxis — Resonare fibris — Mira gestorum — Famuli tuorum — Solve polluti — Labii reatum — Sancte Joannes » (→ Si).
1 Anciennt ou techn. (mus.). Première note de la gamme majeure sans accidents (dite gamme d'ut ou de do). Do.(1841). Mod. || Ut de poitrine : le do le plus élevé que puisse atteindre un ténor en voix de poitrine ( Contre-ut).
0 L'amer, que Vallès a en lui, il le soigne, il le caresse, il le dorlote (…) comprenant fort bien, que s'il venait à le perdre, il serait un ténor dépossédé de son ut.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 1er mars 1881, t. VI, p. 100.
2 Mod. Ton de do. || La Cinquième Symphonie de Beethoven, en ut mineur. || Clef d'ut.Fig. || Donner l'ut : donner le ton. Syn. : donner le la (→ Gai, cit. 5).
HOM. Eûtes (forme du v. avoir), hutte.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.